La Pauvreté est causée par la Corruption.

Il est un fait que dans bien des pays pauvres, en particulier ceux d’Afrique, la corruption et la pauvreté font bon ménage, ce sont  véritablement deux âmes sœurs. Elles sont intimement liées au point que la corruption semble être à la fois la cause et la conséquence de la pauvreté.

La corruption est la principale cause de pauvreté ?         

En effet, la corruption dilapide ou détourne les  moyens  financiers et matériels  qui pourraient contribuer à la croissance socioéconomique et à la réduction de la pauvreté. La corruption dans les marchés publics, la grande corruption,  est tellement importante qu’elle serait la principale cause de la pauvreté en Afrique[1].  Lorsque les fonds publics sont détournés  au bénéfice de quelques intérêts privés, ce sont les pauvres qui  en définitive sont les plus affectés car ils ne peuvent plus disposer de l’appui matériel de l’État pour les services essentiels. Ils sont alors privés de l’accès aux soins, à l’éducation, à l’eau potable, au logement, et de manière générale aux  conditions de vie décentes qui  confortent la dignité humaine.

La corruption coûte  à l’Afrique  148 milliards de dollars par an, soit environ 25% du PIB.  Il suffirait de  moins de 0,1% par an de ce montant  pour fournir un traitement à 600.000 malades du SIDA, ou approvisionner en eau courante environ 250.000 ménages[2].

Ce sont les pays où la pauvreté est la plus aiguë qui se retrouvent  chaque année en queue du peloton de l’indice de corruption de Transparency International, c’est-à-dire que ce sont les pays les plus corrompus qui sont également parmi les plus pauvres du monde. Le classement de Transparency International  illustre d’ailleurs  l’Afrique, le continent le plus pauvre,  comme un réseau de corruption. Elle compte pour la moitié du dernier groupe  des pays les plus corrompus  et pas un seul  pays africain n’apparaît  parmi le groupe  des moins corrompus.

La pauvreté qui sévit en Afrique est  perçue par les occidentaux comme une création de la classe dirigeante corrompue; et de là il n’y a qu’un pas à expliquer que ces africains  incapables de se débarrasser de la clique de  politiciens corrompus qui les gouvernent, méritent donc  bien leur sort d’être pauvres.

 La pauvreté prédispose à  la corruption 

La pauvreté endémique et les bas salaires totalement déconnectés des réalités du marché, incitent  les petits fonctionnaires à s’engager dans la petite corruption.

Paradoxalement, ce sont les pauvres marginalisés par les effets pervers de la corruption et vivant  en permanence dans la peur des  lendemains incertains  qui vont entretenir cette corruption rampante. En effet, ils  recourent eux aussi à  la  corruption comme un moyen de survie afin d’atténuer leur pauvreté et de pouvoir accéder aux services de base qui leur sont déniés,  comme la scolarité, recevoir les soins de santé, obtenir un emploi, disposer d’un logement, etc.

La pauvreté prédispose donc les pauvres à la petite corruption et celle-ci  aggrave  la misère des  plus démunis qui  sont obligés de puiser dans leurs maigres ressources pour payer des pots-de-vin afin de bénéficier des services de base supposés gratuits, ou pour accroître leurs revenus ou rehausser leur statut social. On estime que les  ménages les plus pauvres  dépensent entre 2% -3% de leurs rentrées en pots- de –vin.[3]

Que ce soit la grande corruption, souvent le fait des gouvernements ou du secteur privé, ou que ce soit la petite corruption du fait des citoyens, ces deux formes de  corruption agissent  comme une taxe latente et réduisent en miettes les maigres ressources des plus démunis.[4]

Si la corruption n’est pas la seule cause de pauvreté, l’aggravation de l’état de pauvreté en est définitivement la résultante, tout comme la pauvreté est un terreau fertile qui entretient la corruption.


[1]«Empêcher la corruption dans les marchés publics en Afrique», par A. Sadiki Mawenya, disponible en ligne à  l’adresse suivante : http://www.iag-agi.org/bdf/docs/empecher_la_corruption_marches_publics.pdf (dernière consultation, le 6 mars 2012).
[2]«Faut.il lutter contre la corruption pour lutter contre la pauvreté?», par Lydia Berron, disponible en ligne à  l’adresse suivante : http://topchretien.jesus.net/tophumanitaire/view/369/fautil-lutter-contre-la-corruption-pour-lutter-contre-la-pauvrete.html (dernière consultation, le 7 mars 2012).
[3]«Afrique :les nouveaux visages de la corruption», par Jeune Afrique, disponible en ligne à  l’adresse suivante : http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2542p028-032.xml0/ (dernière consultation le 6mars 2012).
[4]«Pauvreté et corruption», par Transparency International, disponible en ligne à  l’adresse suivante : http://www.transparency.ch/fr/PDF_files/Divers/Poverty_and_Corruption__2008__-_WP_-_French.pdf (dernière consultation le 6 mars 2012).
Publicités

4 réflexions sur “La Pauvreté est causée par la Corruption.

  1. Pingback: Préjugé : juger sans savoir | Se libérer des clichés sur la pauvreté

  2. Je partage cet avis. La corruption est une des principales causes de la pauvreté.
    En Amérique du Sud, il y a aussi un problème de pauvreté lié à la corruption. Selon le rapport de 2011 de Transparency International, parmi les pays de l`Amérique du Sud, seulement le Chili et l`Uruguay se trouvent parmi les 25 pays où la perception de la corruption est la plus basse.
    Je vais vous donner un exemple de corruption que, malheureusement, on peut trouver en Colombie. Cet exemple peut aider à comprendre pourquoi il n`est pas facile de se débarrasser des politiciens corrompus. Le problème de la corruption commence pendant la campagne électorale. Les politiciens les plus corrompus profitent des besoins des plus pauvres. Ils leur donnent de petits cadeaux afin d`obtenir leur vote (de la nourriture, des matériaux de construction… même de l´argent comptant!).
    C`est embêtant de voir comme ces politiciens obtiennent les votes nécessaires pour continuer dans le pouvoir et faire de la grande corruption à cause de la petite corruption des plus pauvres qui vendent leurs votes.

    • J’en conviens avec vous que c’est très difficile de se débarrasser des politiciens véreux, car ils exploitent la précarité dans laquelle vivent les pauvres démunis et affamés pour acheter leur vote dans le but d’influencer les institutions politiques et les processus électoraux, justement pour maintenir le statuquo. Bien entendu le résultat au bout du compte c’est la perpétuation, voir l’aggravation de la pauvreté.
      Toutefois j’hésiterais à faire un rapprochement avec les cas typiques de la petite corruption où c’est le pauvre qui entretient en quelque sorte la corruption; il corrompt pour assurer sa survie ou pour bénéficier d’un service essentiel auquel il a normalement droit, la petite corruption saigne davantage le budget du pauvre. La différence dans le cas que vous évoquez, c’est le politicien qui corrompt pour acheter le vote du citoyen et le pauvre n’a pas de fonds à débourser, en l’occurrence ça ne va pas grever encore son misérable budget.

      • Seulement pour clarifier mon exemple. Quand je parle de petite corruption je fais référence à la corruption passif exerce par les pauvres. Ils acceptent la proposition du corrompu active. Bien qu’ils n’aient d’argent à débourser, ils donnent quelque chose de plus précieux, le pouvoir qui donne la démocratie au peuple, ce pouvoir de choisir librement leurs dirigeants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s