Se libérer des clichés sur la pauvreté

Se libérer des clichés sur la pauvreté c’est accepter notre ignorance, avoir l’humilité de reconnaître que nos connaissances sont limitées et accepter d’en apprendre plus. C’est avant tout une démarche d’ouverture et de curiosité. C’est lever le voile sur un état de fait : il est plus facile de perpétuer les préjugés que de les briser.

Comme l’explique bien Chimamanda Adichie, se libérer des clichés est essentiel pour évacuer le danger de l’histoire unique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s